Comment l’hypnose a apaisé mon intestin irritable

Comment l’hypnose a apaisé mon SII

Vivre avec le Syndrome de l’intestin irritable (SII) ou la colopathie fonctionnelle est un enfer quotidien.

On vous répète que tout cela est lié au stress.

Ce fameux stress qui a bon dos et qui fait guise de diagnostic posé à la va vite.

Vous vous sentez seul et incompris, car personne n’a de réponse claire et précise pour vous.

Vous avez le sentiment d’avoir tout essayé mais rien ne fonctionne.

Peu à peu la solitude et le désespoir commence à prendre le dessus dans votre quotidien.

Personne n’a de solution pour vous et vous vous sentez abandonné.

La tentation des antidépresseurs est de plus en plus forte.

Ce que vous vivez, je l’ai vécu aussi. Pendant 3 ans, j’ai souffert du syndrome de l’intestin irritable et pourtant, je m’en suis sortie.

Comment ?

Grâce à plusieurs protocoles dont je vais vous parler dans cet article, mais en grande partie grâce un outil redoutable :  l’Hypnose.

Les raisons de l’intestin irritable

Intestin irritable et symptômes

Les raisons du syndrome de l’intestin irritable sont multiples.Nous sommes tous différents et les raisons de cette souffrance sont propres à chacun.Cependant il y a des troncs communs.

N’étant pas médecin je vous exposerai ce que je sais et ce que j’ai appris d’expérience.

Une flore intestinale appauvrie

La première raison à la colopathie fonctionnelle est un appauvrissement de la flore intestinale.

Ceci est dû à un manque de bonnes bactéries vivantes dans votre flore intestinale.

De ce fait, votre intestin n’est pas puissant pour vous faire digérer convenablement.

Cela peut vous provoquer les fameux symptômes de l’intestin irritable :

Brûlures, lourdeurs, diarrhées, gaz, ballonnements, constipation…

Les aliments que vous ingérez ne sont pas bien assimilés et votre intestin.

Et sa perméabilité laisse s’échapper les nutriments dont vous avez besoin, tout en vous provoquant ces symptômes.

Il y a plusieurs raisons à cette flore intestinale faible (liste non exhaustive) :

  • Vous avez été mis au monde par césarienne
  • Votre mère ne vous a pas allaité
  • Vous avez reçu un ou plusieurs traitement(s) antibiotique(s)
  • Votre alimentation est trop acide ou trop riche en glucides
  • Vous avez contracté une bactérie intestinale
  • Pilule contraceptive

Ces raisons peuvent être la cause de l’appauvrissement de votre flore intestinale, mais heureusement il y a des solutions.

Une candidose

La candidose est une prolifération du Candida albicans dans le système digestif.

Le Candida albicans est un champignon dit « pathogène » qui a le pouvoir de se développer de manière excessive dans l’intestin.

Sa présence peut expliquer de nombreux maux, notamment la colopathie fonctionnelle.

Mais pas que…

Si vous souffrez du SII mais que vous avez également ces symptômes, il est possible que vous ayez une candidose :

  • Fatigue chronique
  • Dépression
  • Insomnies
  • Migraines
  • Problèmes de poids
  • Problèmes de peau
  • Mycoses

Cette prolifération bactérienne est souvent causée par une prise médicamenteuse(antibiotiques, corticoïdes, pilule…), une alimentation riche en glucides,chimiothérapie…

Encore une fois, il est tout à fait possible d’éliminer le Candida albicans.

Pour cela, je vous conseille de vous orientez vers un bon naturopathe.

Il saura vous conseiller des compléments alimentaires adéquats.

Un profil émotionnel particulier

On le sait depuis peu, la corrélation entre émotion et digestion est édifiante.

Vous avez d’ailleurs pu le constater, lorsque vous êtes stressé ou angoissé, votre digestion en pâtit…

Que ce soit par le biais de diarrhées, mauvaise digestion, reflux gastro-œsophagien (RGO), constipation…

Cet excès de stress provoque le ralentissement voire l’arrêt des fonctions digestives :

Le corps bloque la digestion pour diffuser de l’Adrénaline et du Cortisol dans les membres inférieurs (pour pouvoir fuir ou se battre : Cerveau Reptilien).

D’après une étude réalisée par le Dr Bouchoucha en 2016 et une étude américaine réalisée en 2018 ( Source 1 ) (Source2 ) (Source 3) :

Il existerait un lien entre l’état émotionnel et psychologique et les symptômes de l’intestin irritable.

L’intestin notre deuxième cerveau

L’intestin notre deuxième cerveau

Depuis quelques années, nous avons appris que le ventre est doté de milliards de neurones !

Et qui dit neurone dit mémoire et de ce fait mémoire émotionnelle également.

Cela veut dire que votre ventre est intelligent.

S’ils’exprime par le biais de symptômes c’est qu’il y a un dysfonctionnement quelque part.

Et pour comprendre d’où vient ce dysfonctionnement, il faut apprendre à le comprendre.

Voici comment y arriver…

Ecouter son ventre

Là je vous l’accorde ce n’est pas évident !

Surtout si au cours de notre parcours médical nous avons été confrontés à des professionnels de santé peu enclin à l’ouverture d’esprit sur les nouvelles recherches.

Mais écouter son ventre c’est tout d’abord faire des tests :

  • Parle biais de l’éviction. On enlève un certain type d’aliment puis on note s’il y a une différence.
  •  
  • Essayer des techniques alternatives et complémentaires. Comme l’ostéopathie par exemple.
  • Changer d’environnement et voir si les symptômes sont toujours là ou s’ils ont la même intensité.
  • On adopte une ou plusieurs habitudes saines, pour voir s’il y a un changement.Avec la pratique d’un sport ou d’une activité.
  • On élimine une mauvaise habitude et on observe. Arrêter de fumer par exemple.

Bref,écouter son ventre ça prend du temps certes.

Mais il n’existe pas de meilleur médecin que vous-même. Alors soyez patient et partez en observation intérieure.

Apaiser son ventre

Une fois que vous avez pris l’habitude d’écouter votre ventre, il faut l’apaiser.

Et apaiser son ventre peut se faire de différentes manières.

Le premier conseil que j’aurai à vous donner est de prendre rendez-vous avec votre gastro-entérologue.

Ils’assurera que vous n’avez pas de pathologie plus grave de l’intestin, comme la maladie de Crohn.

Si par contre il ne détecte pas de symptômes alarmants, vous allez devoir prendre vos responsabilités… Je m’explique.

En France,le système de santé est performant. Dans la plupart des cas. Mais pour les personnes atteintes du SII, malheureusement il n’y a pas de réelle prise en charge ou de traitement classique.

Il faut donc prendre le taureau par les cornes et se débrouiller par soi-même.

Voici pourquoi je vous conseille en deuxième temps de prendre rendez-vous avec un naturopathe.

Il saura vous écouter et vous conseiller des compléments alimentaires sains, naturels ou adapter votre alimentation afin de vous aider à soigner votre colopathie.

Les traitements durent en moyenne trois mois.

Il vaut mieux être patient, mais c’est pour la bonne cause.

Ensuite, je vous inciterai vivement à prendre soin de votre sphère émotionnelle.

Il est indispensable d’agir sur son ventre de manière physique.

Changer d’alimentation ou/et prendre un traitement adapté.

Mais il est tout aussi important d’apaiser sa sphère émotionnelle.

Car le stress, les angoisses et les émotions peuvent jouer de manière significative sur votre intestin mais sur votre état de santé général.

Et l’un des outils les plus puissants pour cela, c’est l’hypnose…

Je vous explique comment dans le prochain paragraphe.

Mais avant cela, laissez-moi vous expliquer comment j’ai apaisé mon intestin irritable…

Comment j’ai apaisé mon intestin irritable

Hypnose relaxation intestin irritable 

Les premiers symptômes de mon intestin irritable sont apparus après deux gros chocs émotionnels à deux mois d’intervalle, il y a 3 ans.

Je présentais déjà des faiblesses au niveau de l’intestin, mais tout s’est aggravé à ce moment-là.

Grosse fatigue, diarrhées chroniques et inexpliquées, du mal à digérer les aliments, brûlures intenses et sensations que mon intestin se désintégrait…

Au début, je pensais avoir mangé quelque chose qui ne fallait pas.

Mais les jours, les semaines et les mois ont passé et rien n’a changé… Cela a même empiré !

Je me suis donc décidé à consulter un gastro-entérologue qui m’a fait passer une série d’examens, sans résultats.

Son ordonnance ? Faire du sport et moins de stress…

Ok.

Mais le truc est que je fais déjà du sport de manière régulière et que je veille à ne pas être stressée…

Je vois donc un autre médecin. Même conseil.

Puis un autre. Et un autre… Toujours pareil.

Deux ans après, j’étais toujours dans la même situation.

Et plus les jours passaient, plus je m’enfonçais dans un profond désespoir.

Je ne pouvais pas garder un travail à cause de ma fatigue et mes douleurs.

Les sorties étaient pour moi synonyme de sacrifice.

Les repas étaient équivalents à l’abattoir…

Bref. Je subissais mon Intestin irritable.

Jusqu’au jour où…

Le jour où je me suis prise en main

Un soir en rentrant du travail, mon mari me trouve dans un état lamentable.

Plus d’énergie, plus d’espoir. Plus envie de rien.

Je ne savais pas comment j’allais pouvoir me sortir de cette situation et enfin vivre normalement.

Me connaissant, il fit bien ce soir-là de me secouer le cocotier :

« Fais quelque chose ! Tu ne vas pas rester comme ça sans rien faire ?Prends les choses en main et bats toi pour ta santé. J’en ai assez de te voir souffrir…»

Autant vous dire que sur le moment je n’ai pas vraiment apprécié. Mais le lendemain, ses paroles ont fait sens.

Et la première chose que je fis, c’est voir quelles médecines alternatives pouvaient me faire du bien.

A partir de ce jour j’ai essayé tout un tas de choses.

Acupuncture,magnétisme, ostéopathie, réflexologie, hydrothérapie du colon…

Certaine sont eu un effet positif, d’autres non.

J’ai persévéré dans la pratique de sports et appris des techniques de respiration.

C’est dans cette quête de bonne santé qu’à peu près au même moment j’ai inclus l’hypnose dans mon quotidien.

Comment l’hypnose m’a aidé

Il était évident que mon cas était sérieux.

Très angoissée, stressée, inquiète.

J’avais tous les caractéristiques de l’hyper-contrôlante qui était censée avoir du mal à se relaxer.

Pourtant j’y suis arrivée.

Grâce à l’hypnose.

Comment j’ai découvert l’hypnose

Il y a quelques années je me suis faite accompagner pour un manque d’estime de moi.

Cela m’a aidé, mais je n’avais pas l’impression d’avoir été hypnotisée pour autant.

J’ai un temps mis cela de côté, car j’étais trop accaparé par mon travail.

Puis j’y suis revenue naturellement. Lorsque je cherchais à me tranquilliser.

J’étais très attirée par ça.

Me dire que le cerveau était capable de vivre une expérience profonde et réussir à changer sa vie avec, c’était fascinant.

Petit à petit, j’écoutais de plus en plus souvent des audios d’hypnose.

Et petit à petit, j’ai remarqué que je me canalisais.

Que mon état émotionnel s’améliorait, j’étais de plus en plus calme.

J’arrivais de mieux en mieux à gérer mes crises et mon niveau de stress baissait peu à peu.

Progressivement,je me suis habituée à entrer en état modifié de conscience.

Et j’arrivais de mieux en mieux à apaiser mon ventre.

Bref.

Après quelques mois seulement, ma vie a changé.

Pas seulement au niveau de mes symptômes mais sur toutes les sphères de ma vie.

J’ai compris pourquoi je développais autant d’angoisses.

Pourquoi je réagissais d’une certaine manière face à certaines situations…

Et comment je pouvais apaiser mes symptômes juste en fermant les yeux…

L’hypnose a tellement été une révélation pour moi que j’ai décidé quelques mois plus tard de me former, pour devenir hypnothérapeute.

Pouvoir aider à mon tour des personnes en quête de soi et d’apaisement aussi bien physique que mental.

Et quelques temps après cette décision.

Tout s’est enchaîné pour le mieux.

J’ai rencontré une super naturopathe et enfin trouvé le régime alimentaire qui me correspondait le mieux.

Le soleil brillait de nouveau 😊

Attention, l’hypnose à elle seule, ne remplacera jamais un suivi médical. Il s’agit d’un accompagnement complémentaire au mieux-être.

L’hypnose fonctionne, mais…

Bien que l’hypnose soit accessible au plus grand nombre, il y a malgré tout quelques recommandations.

En effet il y a deux types de personnes auxquelles je déconseille l’hypnose.

Les personnes aux pathologies mentales

En effet, il est fortement déconseillé aux personnes souffrants de schizophrénie ou de maladies mentales sévères de pratiquer l’hypnose.

Le risque de dissociation de la réalité étant élevé, il vaut mieux se faire accompagner par un psychiatre qui saura mieux vous conseiller.

D’Ailleurs , il en va de même pour la méditation et les relaxations trop intenses.

Les réfractaires au changement

Il n’y a pas de risque concret pour ces personnes de pratiquer l’hypnose.

Le seul risque, c’est la perte de temps.

Autant pour le patient lui-même que pour le praticien.

Vous les avez, lorsqu’on est convaincu de quelque chose, il est très difficile de nous faire changer d’avis.

Et cela fonctionne également pour les personnes qui se complaisent dans leur mal-être.

Celles qui refusent d’aller mieux et d’expérimenter autre chose.

Autrement, je le répète tout le monde est réceptif à l’hypnose et tout le monde peut apprendre à pratiquer avec un peu d’entraînement. 😊

Pour conclure

Aimer son ventre, apaiser son ventre

Le ventre et le cerveau travaillent ensemble.

Lorsque l’un souffre, l’autre finira par en souffrir aussi.

Il est donc primordial de trouver un certain équilibre pour que les sphères mentales et physiques vivent en harmonie.

Avoir une bonne hygiène de vie c’est bien manger, bien dormir mais aussi être équilibré émotionnellement.

Et c’est en cela que l’hypnose peut vraiment vous aider à faire la différence dans votre vie.

Apaiser son ventre en apaisant son esprit.

Si vous faites partie des curieux qui se bougent pour aller mieux, continuez d’écouter mes audios d’hypnose sur ma chaîne YouTube.

Si ce n’est pas encore fait, téléchargez gratuitement votre audio d’hypnose du ventre ici.

Et pour ceux qui souhaitent aller plus loin encore et bénéficier d’accompagnements personnalisés, envoyez-moi votre demande par mail, et je vous répondrais rapidement.

Prenez soin de vous.

A très bientôt.

4 réponses pour “Comment l’hypnose a apaisé mon intestin irritable”

  1. Sonia6 avril 2020 à 11 h 02 minRépondre

    Incroyable !! Je souffre de mêmes symptômes toi mais en alternance. Sur une certaine période, tout va bien puis ensuite pendant 1 mois je vais souffrir tous les jours. Je n’avais jamais envisagé l’hypnose…! Je vais de ce pas aller voir tes liens et je garde ton contact…sait-on jamais

    1. Jasmine Moineau6 avril 2020 à 16 h 48 minRépondre

      Avec plaisir Sonia, je suis là si tu as besoin 🙂

  2. Sandra6 avril 2020 à 15 h 08 minRépondre

    Interessant d’avoir ton point de vue. Il y’a pas mal de maux comme ca ou on doit se démerder par soi même en apprenant à mieux connaitre son corps. Ce qui en soit est désarmant au départ car on ne sens pas soutenu, on est perdu, on ne sais pas vers qui aller. Il faut lutter, chercher, cela peut prendre des années… mais quand on arrive enfin à avancer par soi même on est content, confiant.
    Tu peux être fière de toi en tout cas car ca a du être énormément de travail et de patience, mais ca t’auras fait grandir ! Merci pour le partage, tu devrais rassurer du monde 😉

    1. Jasmine Moineau6 avril 2020 à 16 h 49 minRépondre

      Merci pour ton commentaire 🙂 Et oui, il faut partir à la recherche de soi pour mieux se soigner, ce n’est pas toujours simple… Mais en réalité, c’est en faisant le moins, en allant à l’essentiel, que l’on trouve les réponses 🙂

Laisser un commentaire