Les 5 plus grands mythes sur l’hypnose

Depuis toujours, l’hypnose a été la cible de nombreuses peurs.

Des peurs infondées qui viennent de la méconnaissance de cette pratique.

Souvent mystifiée et diabolisée, l’hypnose est en réalité, un état naturel.

Un état naturel que nous expérimentons tous au cours de notre vie.

Et si on laissait ses a priori de côté pour vraiment comprendre ce qu’est l’hypnose ?

Comprendre enfin l’hypnose pour pouvoir l’adapter à sa vie et en faire un super pouvoir, ça vous dit ?

Je vous invite donc à embarquer dans cette exploration hypnotique merveilleuse en toute sécurité.

Comprendre l’hypnose pour la démystifier…

Aux origines de l’hypnose

Tout d’abord, j’aimerais vous faire visiter les premiers temples de l’hypnose…

L’hypnose antique

Il semblerait que les sumériens utilisaient déjà l’hypnose à des fins thérapeutiques il y a plus de 6000 ans.

Son utilisation continue avec les Égyptiens et les Grecs essentiellement pour l’anesthésie et l’apaisement des douleurs. (Source )

Mais il est fortement possible, qu’ils mettaient également l’hypnose au service de leur spiritualité.

L’hypnose marque ensuite son temps avec le grand scientifique et médecin perse Avicenne dans les années 1000. (Source)

Avançons encore un peu plus au travers l’histoire…

L’évolution de l’hypnose

Avec Franz Anton Mesmer qui met l’hypnose en lumière au 18° siècle.

Mesmer tente d’expliquer de manière rationnelle le phénomène de transe avec sa théorie du « Magnétisme Animal ». Un fluide magnétique que chacun a en soi.

Mesmer démontrait l’existence de ce fluide magnétique lors de séances collectives. L’hypnose de spectacle d’antan en somme.

Mais ce qu’il voulait avant tout prouver, c’est que ce fluide magnétique avait des pouvoirs thérapeutiques sur l’esprit.

Très mal accueilli par les médecins de l’époque, il est considéré par les scientifiques comme charlatan. (Source)

Quelques temps plus tard le docteur Charcot tente de prouver que l’hypnose est une pathologie.

Une pathologie que seules les personnes hystériques développent. Ce qui est dommage car lors de ses expériences, il n’utilisera pas les pouvoirs de l’hypnose pour aider ses patients à se dissocier de leurs névroses.

Freud ,de son côté, a expérimenté l’hypnose avant d’abandonner son utilisation.

En effet, il s’est retrouvé confronté à certains patients « difficiles ». Et préfère expérimenter une forme de thérapie : La psychanalyse.

Milton Erickson

Et c’est au début du 20° siècle que le psychiatre américain Milton Erickson démocratise l’hypnose.

A l’inverse de Freud, Erickson développe l’hypnose en thérapie.

Il est convaincu que chaque personne possède en elle les ressources nécessaires pour « guérir ».

C’est en cela que l’hypnose s’avère être un outil extrêmement puissant.

Merci Mr Erickson 😊

A présent que vous en savez un peu plus sur les “origines” de l’hypnose…

Je vous propose de comprendre ce qu’est vraiment l’hypnose.

C’est parti.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Il faut savoir que l’hypnose est un état naturel.

Oui je le répète mais c’est le cas.

Prenons un exemple concret :

C’est samedi matin, il est 10h00 et vous êtes heureux d’être enfin en week-end.

Le soleil brille dehors et vous venez de vous faire couler un bon café.

Les oiseaux chantent dehors et en cet instant, vous avez simplement envie de vous poser avec un bon livre.

Vous prenez place sur votre canapé.

Votre café à côté de vous, la chaleur douce du soleil vous réchauffe le visage agréablement.

Votre livre dans vos mains.

Vous commencez à vous embarquer dans cette histoire passionnante.

Vous tournez les pages les unes après les autres et vous êtes complètement plongé dans votre lecture.

Et à cet instant, votre téléphone sonne et vous fait instantanément sursauter !

La vérité est que la sonnerie de votre téléphone vous a sorti d’un état hypnotique.

Oui, lorsque vous êtes plongé dans une tâche ou vos pensées, vous êtes en état d’hypnose.

Et cet état, nous l’expérimentons tous.

Environ toutes les 90 minutes.

C’est donc quelque chose qui est tout à fait naturel et normal.

Pour vous expliquer cela de manière concrète, voici quelques données scientifiques…

L’hypnose scientifiquement prouvée

Grâce à l’imagerie cérébrale, nous avons pu mesurer que le cerveau émettait des ondes spécifiques.

Ces ondes sont calculées en fréquence Hertz.

En temps normal, sans activité spécifique le cerveau émet des ondes Bêta qui se situent entre 132 et 30 HZ.

Lorsque par exemple vous êtes en pleine activité votre cerveau émet des ondes Gamma qui se situent autour de 40hz.

Au contraire, quand vous êtes en pleine lecture ou que vous sortez à peine de votre sommeil, votre cerveau émet des ondes Alpha (entre 8 et 12HZ). Vous êtes en cet instant en hypnose légère.

Mais alors que se passe-t-il dans le cerveau lorsqu’on est en état d’hypnose profonde ?

Il a été démontré que l’état modifié de conscience intense ou la méditation profonde changeait incontestablement la fréquence du cerveau.

Entre 4 et 8 HZ ce qui équivaut à la fréquence du sommeil paradoxal, on est en mode Thêta.

Et enfin lorsque vous êtes plongé dans un gros dodo, vous êtes en état Delta. Votre cerveau émet entre 0.5 à 4 HZ.

Pour résumer

  • Ondes Delta : Gros dodo
  • Ondes Thêta : Hypnose profonde ou sommeil paradoxal
  • Ondes Alpha : Relaxation ou Hypnose légère
  • Ondes Bêta : Activité normale
  • Ondes Gamma : Activité intense

Maintenant vous en savez un peu plus sur comment fonctionne l’hypnose sur le cerveau.

 Je vous invite donc à commencer ce petit travail de dépucelage mental en démystifiant les 5 plus grands mythes sur l’hypnose.

L’hypnose ça fait peur

Beaucoup de personnes ont cette croyance…

Entre la peur de rester bloqué à tout jamais dans un autre monde.

Celle de se faire manipuler par l’hypnothérapeute.

Ou encore celle de se faire griller les neurones…

Avant de lever le voile sur cette croyance de la dangerosité de l’hypnose, comprenons pourquoi elle perdure dans l’inconscient collectif…

Hypnose ou magie ?

Depuis toujours, l’homme a besoin de se divertir.

Avec les Arènes, les théâtres, le sport, le cinéma… L’industrie du divertissement n’a cessé de prendre de l’ampleur au fil des siècles.

Mais il y a un type de spectacle dont les hommes raffolent depuis la nuit des temps : la magie.

Et c’est avec cet attrait de la magie, du fantastique, que certains ont tiré leur épingle du jeu…

En utilisant un prétendu pouvoir, certains hommes de scène ont mis en avant l’hypnose.

L’hypnose de spectacle plus précisément.

 Certains prédicateurs religieux s’en servent pour faire entrer des fidèles en transe et les faire convulser de manière spectaculaire.

Messmer amène ses sujets à faire la poule devant des milliers de spectateurs…

Toutes ces choses et illustrations de l’hypnose amènent une certaine confusion : Hypnose ou magie ?

Cette crainte est malheureusement entretenue par l’inconscient collectif.

Car nous autres humains avons peur de ce que nous ne connaissons pas.

Mais en réalité, le phénomène hypnotique est connu et expérimenté de tous.

Il suffit simplement de garder son esprit ouvert aux explications rationnelles et scientifiques pour enfin démystifier tout cela.

Et prendre enfin conscience que l’hypnose n’a rien de magique.

Enfin, si.

L’hypnose est magique.

Magique grâce aux supers pouvoirs de notre cerveau 😊

Je ne suis pas réceptif à l’hypnose

Vous avez sans doute déjà entendu cela. Ou peut-être même que vous vous l’êtes déjà dit.

Si c’est le cas laissez-moi vous faire changer d’avis….

Lorsque j’ai appris l’hypnose pour devenir praticienne, mon formateur disait :

« Toute personne qui est capable de dormir est capable d’être en état d’hypnose. »

C’était un peu étrange au début de se faire ce schéma mental car en réalité l’hypnose n’a rien à voir avec le fait de dormir. Même si la racine sémantique du mot signifie sommeil en grec.

En revanche, l’état d’hypnose est comparable à l’état dans lequel on se trouve lorsqu’on est entre l’éveil et le sommeil : on est là sans être là.

En réalité, lorsqu’on pense ne pas être réceptif à l’hypnose cela est dû à 2 facteurs en particulier…

Deux facteurs principaux

Les deux facteurs principaux qui vous empêchent d’accéder à un état d’hypnose sont les suivants :

  • La difficulté à lâcher prise
  • Le manque de confiance en l’hypnothérapeute

C’est donc en jouant et en travaillant sur son lâcher prise que l’on peut accéder à un état d’hypnose.

Ensuite, la confiance et le feeling que vous entretenez avec l’hypnothérapeute.

C’est d’ailleurs primordial.

Si vous envisagez d’avoir recours à l’hypnose, prenez votre temps pour bien choisir votre hypnothérapeute.

Posez-lui toutes vos questions et si possible rencontrez-le.

En direct ou en visio-conférence.

Faites-vous une idée et voyez si vous êtes pleinement en confiance avec cette personne.

Autre chose.

Veillez à choisir un hypnothérapeute qui saura vous écouter.

L’écoute est l’une, si ce n’est la qualité première d’un hypnothérapeute.

Si lors de votre recherche tous ces voyants sont au vert allez-y et laissez-vous guider.

Sachez également qu’un bon travail en hypnothérapie c’est un travail conjoint du professionnel mais également du patient/client.

Un hypnothérapeute, aussi doué soit-il ne fera jamais de miracle sur une personne qui n’est pas foncièrement prête à changer.

Alors rassurez-vous. Tout le monde est réceptif à l’hypnose, même vous .

Il suffit simplement d’être prêt à s’engager dans ce processus et trouver son hypnothérapeute 😊

L’hypnose c’est dangereux

Souvent lorsqu’on ne connait pas bien quelque chose, on en a peur.

C’est d’ailleurs un fait qui se manifeste dans beaucoup de sphères de notre civilisation.

Peur de l’étranger. Peur d’une personnalité qui sort de l’ordinaire. Peur de faire quelque chose qui nous sort de notre zone de confort.

Beaucoup de peurs se manifestent à cause de l’inconnu.

Mais il est vrai que l’hypnose a quelque chose d’un peu mystique.

Voyager à l’intérieur de soi semble un peu fantastique.

Mais encore une fois, je vous rassure l’hypnose n’est pas dangereux.

En partant du principe qu’il s’agit d’une reconnexion avec soi-même, il n’y a pas de raison d’en être effrayé.

Sachez également que personne ne pourra contrôler votre cerveau.

Même le meilleur hypnothérapeute du monde.

Lorsque vous êtes en état d’hypnose, c’est votre inconscient qui prend sa place.

Et votre inconscient c’est vous.

Il ne fera jamais une action qui va à l’encontre de vous-même.

Par exemple, si vous êtes pudique, aucun hypnotiseur ne vous fera vous déshabiller devant tout le monde.

Donc même lorsque vous êtes en état d’hypnose vous restez vous et personne ne viendra modifier ce paramètre.

En revanche, il est important de savoir qu’il y a deux cas particuliers dans lesquels l’hypnose n’est pas conseillée.

Deux cas spécifiques

L’hypnose étant un état interne puissant, il a le pouvoir de nous plonger à l’intérieur de soi.

Et parfois, le soi est fragile.

Voilà pourquoi il est déconseillé de pratiquer l’hypnose sur deux types de profil.

  • Les schizophrènes

Aujourd’hui la Schizophrénie se traite bien.

Et les personnes qui en sont atteintes vivent bien avec, grâce à un traitement spécifique.

Cependant, il reste déconseillé de pratiquer l’hypnose sur ces patients.

Le risque est d’accentuer une confusion qui pourrait être dommageable.

  • Les bipolaires

En tant qu’hypnotérapeute nous avons le devoir de demander une autorisation au psychiatre du patient avant une séance d’hypnose.

Ce n’est donc pas toujours déconseillé, mais les bipolaires restent des personnes fragiles face à l’état modifié de conscience volontaire.

Pour la même raison que celles des personnes schizophrènes.

A prendre au cas par cas donc.

Alors si vous êtes bipolaire et que vous souhaitez essayer l’hypnose, veillez à l’indiquer à votre psychiatre qui donnera son aval à l’hypnothérapeute choisi.

L’hypnose ce n’est que pour arrêter de fumer

Souvent, lorsqu’on évoque l’hypnose pour venir en aide, c’est pour arrêter de fumer.

Bien heureusement, elle réserve bien plus de possibilités !

En partant du principe que l’hypnose nous aide à nous connecter à notre inconscient, le champ des possibles est immense.

Voici un petit exemple de tout ce que l’hypnose peut vous apporter…

Les pouvoirs de l’hypnose

L’hypnose n’est pas une formule magique.

C’est un état naturel qui peut être accentué afin d’être pleinement connecté avec soi-même.

Et comme nous sommes tous différents, l’hypnose peut agir pour différentes choses selon les personnes.

Par exemple, vous êtes une personne profondément angoissée, sans aucune raison.

L’hypnose peut vous aider à reprogrammer vos fonctionnements qui induisent ces angoisses.

Et cela peut être fait de plusieurs manières.

Car il y a beaucoup de façons d’entrer en Etat modifié de conscience.

Le praticien adaptera sa manière selon votre état du moment, votre humeur et votre degré d’acceptation dans l’instant.

Bref.

Voici les sphères dans lesquelles l’hypnose peut vous aider. 😊

Voici quelques exemples :

  • Le stress
  • Les phobies
  • Le manque de confiance en soi
  • L’insomnie
  • Les addictions
  • La préparation mentale
  • Et bien évidemment sur l’intestin irritable !

Et encore beaucoup d’autres choses.

Je vous invite d’ailleurs à lire mon article “Comment l’hypnose a apaisé mon intestin irritable” ici.

Cependant, il faut garder à l’esprit que l’hypnose n’est efficace que lorsque vous et votre inconscient êtes prêt.

Ce n’est pas une formule magique qui fait des Chocapic !

Non.

Il faut bien prendre en compte que les choses se font généralement par étapes. Pour que le mental s’adapte progressivement à ses propres modifications. En douceur, à son rythme.

Voilà pourquoi, je ne m’avancerai jamais à promettre à un patient que son problème sera réglé en une seule séance !

Ce serait mettre de côté mon éthique mais aussi ce que je sais du fonctionnement cérébral humain.

Voyons à présent un autre mythe sur l’hypnose…

Il est impossible de s’hypnotiser soi-même

Eh bien si !

Et cela s’appelle de l’autohypnose.

Merveilleux.

L’état d’hypnose peut en effet être induit par soi-même. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, ce n’est pas si compliqué.

Avec un peu de pratique vous pourrez vous aussi pratiquer l’autohypnose.

Idéale pour voyager à l’intérieur de soi, induire des choses positives, modifier certains comportements, s’apaiser… Bref, autant de bienfaits que propose l’hypnose accompagnée.

Et je dirais même plus, encore plus puissamment.

D’ailleurs, je vais vous confier un secret… Je préfère l’autohypnose à l’hypnose accompagnée !

C’est grâce à l’autohypnose que j’ai vécu mes plus belles transes.

Comment faire de l’autohypnose 

L’idéal avant de commencer l’autohypnose, est d’avoir déjà fait quelques séances avec un praticien.

Pourquoi ?

Car après avoir expérimenté un état hypnotique votre inconscient est plus flex.

Il vous sera plus facile d’y revenir au fur et à mesure.

Et plus vous vivez d’expériences hypnotiques, plus l’accès à la transe est facile.

Donc vous serez « entraîné » à revivre cet état et y aller encore plus profondément encore.

C’est comme un sport.

Plus vous pratiquez, plus c’est facile.

C’est pourquoi lors de mes accompagnements je précise ceci à mes clients :

« Nous n’allons pas juste régler un problème. Nous allons vous entraîner à l’hypnose. Comme cela, vous pourrez l’utiliser en toute autonomie le reste de votre vie. »

Oui. Permettre aux personnes d’être autonome est primordial. L’hypnose n’est pas un secret réservé aux initiés.  Elle devrait être accessible à tout le monde. De cette manière, chacun pourrait s’en servir pour son bien-être intérieur autant qu’il le souhaite.

Maintenant, voici mes petits secrets pour entrer en état d’autohypnose …

Séance d’autohypnose

  • Installez-vous confortablement dans une pièce au calme.
  • Définissez un objectif de séance. Par exemple je veux ressentir plus de calme intérieur.
  • Commencez par ressentir, écouter ou observer votre respiration.
  • Faites un scan corporel quelques minutes.
  • Ensuite, définissez votre fusible. De temps ou d’environnement. Par exemple je reviendrai de cette séance dans 10 minutes. Ou lorsque le réveil sonnera.
  • Sentez-vous en sécurité. Votre inconscient sait ce qu’il y a de mieux pour vous.
  • Et laissez-vous plonger à l’intérieur de vous.
  • Prenez le temps d’explorer ces sensations.
  • Laissez-vous transporter.
  • Et revenez en toute sécurité sur le rythme de votre fusible.

Rassurez-vous.

Si vous n’avez pas réussi à entrer en état modifié de conscience les premières fois, ce n’est pas grave.

Le secret ?

L’entraînement !

Et si vous le souhaitez, faites appel à un hypnothérapeute pour quelques séances au préalable.

Pour conclure

Il y a beaucoup d’idées reçues sur l’hypnose.

Au fil des siècles, son côté mystérieux n’a cessé de déchaîner les passions.

Le mélange de peurs et d’idées préconçus en ont fait une pratique quasi mystique.

Alors qu’en réalité, il n’en est rien.

L’hypnose est un état naturel que chacun peut expérimenter.

En tous cas, j’espère que vous avez fait un bon voyage en ma compagnie et que cela vous a suffisamment intrigué pour essayer.

J’ai fait de mon mieux pour vous en convaincre. 😊

N’oubliez pas de rester ouvert d’esprit tout en restant critique.

Essayez et vous verrez.

Je me ferais un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet 🙂

Prenez soin de vous.

Laisser un commentaire